Posted in Nouvelles technologies

PC qui rame : ajoutez de la RAM

PC qui rame : ajoutez de la RAM Posted on 16 novembre 2020Laissez un commentaire

La capacité de la mémoire vive occupe une place de choix parmi les caractéristiques à prendre en compte pour améliorer la réactivité de son ordinateur. Vous jugez votre PC lent au démarrage ou une ouverture des fichiers anormale ? Nous vous expliquons dans cet article comment diagnostiquer un manque de mémoire vive, comment booster votre PC et le rendre aussi performant qu’à la sortie d’usine.

La mémoire vive : quel est son rôle ?

Encore appelée mémoire vive, la RAM (Random Access Memory) représente une mémoire importante pour l’ordinateur. Elle est une mémoire momentanée qui permet d’emmagasiner les données d’un programme en exécution. De ce fait, elle est capable de déterminer la réactivité de votre PC. En effet, plus la capacité de la RAM sera grande, moins votre ordinateur sera affecté par l’ouverture de différents programmes simultanément. Un manque de mémoire vive entraîne généralement la lenteur d’un PC au démarrage ou au cours de l’exécution des logiciels.

D’un point de vue matériel, la mémoire vive se présente généralement sous forme de petites barrettes de 4, 8, 16 et 32 Go destinées à être branchées sur la carte mère de votre ordinateur. Pour avoir suffisamment de mémoire vive, vous pouvez associer plusieurs barrettes compatibles.

RAM PC

Les différents types de RAM

Face aux défis technologiques sans cesse croissants, les RAM n’ont eu d’autres choix que d’évoluer. Ainsi, sur le marché, nous retrouvons les mémoires vives de type :

  • SRAM ou RAM statique : ce type de RAM offre un accès plus rapide aux données et ne consomme que peu d’énergie. Toutefois, sa capacité de stockage est faible et son coût relativement élevé. ;
  • DRAM ou RAM dynamique : moins coûteuse, plus lente et énergivore que la SRAM, sa capacité de stockage et son prix restent tout de même satisfaisants. C’est ce type de RAM qui avec les évolutions a laissé place aux suivants avec pour but l’accroissement de la performance de l’ordinateur ;
  • SDRAM ou RAM dynamique synchrone : à la différence de la DRAM, la SDRAM est capable d’effectuer une lecture synchronisée des données. Ce type de mémoire a des temps d’accès très réduits (10 nanosecondes) et est capable de fonctionner à des fréquences de l’ordre de 150Mhz ;
  • SDR SDRAM ou RAM dynamique synchrone à débit de données unique : elle est une SDRAM de première génération capable de traiter simultanément une instruction d’écriture et de lecture par cycle. Elle se sert d’une configuration de 168 broches et deux encoches ;
  • DDR SDRAM (Double Data Rate SDRAM) ou RAM dynamique synchrone à double débit : elle est une SDRAM de deuxième génération et peut traiter deux instructions d’écriture et de lecture par cycle. Cela la rend deux fois plus rapide que la SDR SDRAM avec une consommation en énergie plus faible. Contrairement à son prédécesseur, la DDR SDRAM possède 184 broches ;
  • DDR2 SDRAM ou RAM dynamique synchrone à double débit : elle est une version évolutive de la DDR SDRAM capable de fonctionner à une vitesse allant jusqu’à 800 MHz et à une tension inférieure par rapport à la DDR. Elle est généralement utilisée avec les processeurs Pentium 4 et possède 168 broches ;
  • DDR3 SDRAM ou RAM dynamique synchrone à triple débit : la particularité de ce type de mémoire réside dans le traitement avancé de son signal, dans une grande capacité de stockage ainsi qu’une consommation d’énergie plus basse que les précédentes et une vitesse d’horloge allant jusqu’à 1600 MHz. La DDR3 SDRAM possède autant de broches (240) que la DDR2 SDRAM ;
  • DDR4 SDRAM : elle possède 288 broches et présente de nouvelles évolutions par rapport aux types de mémoire précités. Elle offre en effet une consommation d’énergie de 1,2 V, des vitesses d’horloge allant jusqu’à plus de 4000 MHz et une capacité de stockage plus élevé ;
  • GDDR SDRAM ou RAM dynamique synchrone à double débit graphique : elle est classée dans la catégorie des DDR SDRAM. À la différence des autres, elle est utilisée pour produire un rendu graphique vidéo avancé. En dépit de son transfert de données lent, la SDRAM GDDR a la capacité de gérer un grand nombre de données.

Selon l’usage désiré ou la performance recherchée, vous avez la possibilité de choisir parmi ces nombreuses options et selon votre budget.

Comment diagnostiquer un manque de mémoire vive ?

Le premier indice pour repérer un manque de mémoire vive est la notification de votre ordinateur. Les problèmes d’affichage, une baisse généralisée de la performance de votre ordinateur et des logiciels trop lents peuvent également vous mettre la puce à l’oreille.

RAM PC

Vous pouvez aussi vérifier l’état de vos barrettes de mémoire. Pour ce faire, ouvrez le menu « Démarrer ». Ensuite, cliquez sur « Ordinateur », « Propriétés », puis « Système » et « Mémoire installée ». Cela vous permettra de connaître les caractéristiques sur vos barrettes de mémoire. Vous pouvez également vous servir de logiciels payants pour effectuer un PC plutôt que de l’ouvrir. Cette dernière pratique doit être menée avec beaucoup d’attention et de délicatesse. Nous vous recommandons de faire appel à un professionnel.

Dans le cas où vous décideriez de le faire par vous-mêmes, veillez à éteindre votre ordinateur avant de l’ouvrir. Dans le cas de barrettes multiples, retirez ensuite l’une d’entre elles puis rallumez le poste. Si vous notez une accélération du système, cela voudrait dire que le composant est défectueux.

Comment ajouter de la mémoire vive ?

La solution la plus adaptée pour résoudre un problème de mémoire vive est de remplacer ou d’ajouter des barrettes. Pour ce faire, vérifiez les spécifications du modèle de votre ordinateur pour évaluer la possibilité de l’opération. Vous devez également connaître le nombre de slots dont votre ordinateur dispose. Il ne vous reste donc qu’à remplacer les barrettes avec de nouvelles compatibles.

Mais attention, avant de débrancher la barrette, il faut que l’ordinateur soit hors tension. Ensuite, pour éviter d’endommager la barrette mémoire, il faudra vous décharger de votre électricité statique. Pour ce faire, touchez un élément conducteur mis à la terre ; un robinet par exemple. Au branchement, vérifiez également la position des détrompeurs avant toute application de pression.

Vous savez à présent que faire pour ajouter de la mémoire vive à un PC qui rame. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour mieux vous orienter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *