Posted in Maison / déco

Ce qu’il faut savoir pour bien faire un faux plafond

Ce qu’il faut savoir pour bien faire un faux plafond Posted on 30 octobre 2020Laissez un commentaire

En raison de son importance et de son rôle prépondérant en matière d’isolation et d’esthétique, faire un faux plafond est une opération indispensable pour une nouvelle construction ou lors des travaux de rénovation. Côté choix, les fournisseurs de cette solution d’aménagement proposent plusieurs variantes de faux plafonds afin de satisfaire au mieux à toutes les envies. Si vous vous demandez comment faire un faux plafond, ce contenu est fait pour vous.

 

Faire un faux plafond : possibilités et avantages

Possibilités pour faire un faux plafond

Lorsque vous demandez un devis pour la pose d’un faux plafond aux staffeurs, ils vous proposeront 3 types de faux plafonds :

  • Le faux plafond suspendu : structure en aluminium ou en bois composée de rails, dalles ou plaques de plâtre. Ce type de faux plafond est souvent suspendu au plafond réel par des suspentes d’où son appellation ;
  • Le faux plafond tendu : prestation exigeant un grand savoir-faire, ce type de faux plafond est très prisé non seulement pour sa solidité et sa durabilité, mais également pour ses qualités en matière d’isolation thermique et acoustique. Le matériau de base est la toile PVC dont l’extension et la souplesse s’obtiennent sous l’effet de la chaleur. Cette toile est ensuite tendue sur les fixations aux murs ;
  • Le faux plafond autoportant : souvent prisée lors des rénovations, cette solution de plafonnage peu connue se réalise par fixation de rails sur deux murs de la pièce sans utilisation de suspentes.

Avantages d’un faux plafond

Qu’il soit suspendu, tendu ou autoportant, faire un faux plafond présente de nombreux avantages pratiques, notamment :

  • L’amélioration de l’isolation thermique et acoustique de votre intérieur ;
  • Le camouflage des câbles électriques et de canalisations d’eau ;
  • Le rehaussement de la décoration et de l’esthétique de la pièce ;
  • La dissimulation de fissures dans le plafond existant ;
  • L’installation de système d’éclairage ;
  • L’abaissement de la hauteur du plafond dans le but de réaliser des économies de chauffage.

Cette liste d’avantages reste non exhaustive et ne présente que les principaux atouts que vous pouvez obtenir en réalisant un faux plafond pour votre intérieur.

 

Les différentes étapes de la pose d’un faux plafond

Si vous n’avez jamais réalisé un faux plafond, il vaut mieux recourir aux services d’un artisan professionnel comme Monsieur Peinture. Vous pouvez le contacter pour obtenir un devis des travaux.

Par contre si vous êtes un bricoleur, voici un rappel des étapes successives à suivre pour faire un faux plafond en placo.

La phase de préparation

Cette étape se présente comme suit :

  • Choix des suspentes selon que le plafond est en bois ou en béton ;
  • Réalisation des tracés sur l’ensemble des murs pour déterminer la hauteur et l’épaisseur réelles du faux plafond ;
  • Utilisation du niveau laser pour ajuster les tracés.

L’installation des suspentes

Au niveau de la phase d’installation, il sera effectué :

  • La fixation d’une première suspente au niveau de chacun des angles de la pièce à environ 10 cm du mur en guise de repère de hauteur ;
  • La pose de la suspente contre la joue de la solive puis le réglage de la hauteur relativement aux tracés effectués sur le mur et ensuite le vissage ;
  • La jonction des coins dotés de suspentes via un cordeau en nylon ;
  • Le respect des écarts entre fourrures et plaques ;
  • Le vissage des rangs de suspentes en veillant au respect des espacements.

L’étape de l’installation des fourrures

Ici, la mise en place de la fourrure est effective dès lors que vous mettez la pression aux suspentes jusqu’à obtenir un clic. Ensuite, procédez au recoupage des fourrures avec une scie métallique pour combler les liaisons avec les éclisses de raccordements sans oublier de vérifier la planéité.

La pose proprement dite

Une fois les précédentes étapes réalisées avec succès, vous pouvez entamer la pose de votre faux plafond rangée après rangée en vous servant de lève plaques pour vous faciliter la tâche. Vous pourrez utiliser le cutter lorsqu’il s’agira de faire des coupes pour effectuer des ajustements.

Cliquez ici pour découvrir d’autres intéressants tutoriels de bricolage. Pour finir, appliquez de l’enduit au niveau des bords amincis et n’oubliez pas que faire un faux plafond demande un certain savoir-faire et beaucoup de concentration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *