Posted in Maison / déco

L’étanchéité d’une habitation ou d’un local commercial : comment économiser de l’argent ?

L’étanchéité d’une habitation ou d’un local commercial : comment économiser de l’argent ? Posted on 16 février 2021Laissez un commentaire

On imagine mal à quel point il est important de faire inspecter son habitation régulièrement afin de détecter les pertes d’étanchéité éventuelles. Ces défauts, qui peuvent être tout à fait habituels selon l’âge du logement, ou conséquence d’un travail mal fait sur une maison neuve, ne sont pas rares mais tout à fait identifiables par le professionnel. Il se pliera ensuite aux règles en vigueur du bâtiment afin de vous assurer que votre lieu de vie soit non seulement conforme mais également agréable et optimisé pour vos dépenses en énergie. Le plus souvent, ce sont sur des bâtiments anciens que s’effectuent les intervention, ou à la construction d’une habitation neuve.

 

Quelles sont les conséquences d’une étanchéité défaillante ?

Deux formes de circulation indésirable sont catégorisées. Tout d’abord, l’afflux venant de l’extérieur. Il peut s’agir d’une entrée d’air froid ou d’une infiltration humide. Le moindre interstice peut servir de vecteur et faire peser lourd sur la facture de chauffage. Pire encore, si la structure ou les fondations sont attaquées les travaux peuvent s’avérer assez importants et coûteux. C’est aussi la source d’un inconfort dans l’habitation, avec des courants d’air gênants ou des attaques de moisissures.

 

Une fuite d’air vers l’extérieur peut ensuite avoir des conséquences sur la déperdition de chaleur. Vous êtes littéralement alors en train de chauffer la rue à cause d’une étanchéité défaillante. Imaginez les conséquences sur la facture annuelle d’énergie. Une conséquence supplémentaire à laquelle on ne penserait pas est la formation de condensation au contact de l’air chaud intérieur avec l’air froid extérieur. La condensation va petit à petit dégrader l’isolant et provoquer l’apparition de champignons et autres moisissures qui ont tendance à s’étendre.

 

D’où viennent les pertes de chaleur dans une maison de 30 ans ?

L’enveloppe d’une maison est composée de nombreux points de jonction entre les différents éléments porteurs et protecteurs : les murs, le toit, les conduits. Les différentes sources de pertes de chaleur dans une maison d’une trentaine d’années sont réparties comme suit, selon le site du gouvernement du Québec :

 

  • 11% par le toit
  • 25% par les fuites d’air
  • 17% par les murs hors terre
  • 15% par les murs de sous-sol et planchers de fondations
  • 32% par les portes et fenêtres

 

On voit donc ici une liste des principaux endroits qui seront prioritairement étudiés, analysés et mesurés dans le but de déterminer si une intervention professionnelle est nécessaire. On constatera en majorité des problèmes aux joints d’étanchéité entre murs et toit ou murs et sol, aux cadrages de fenêtres et de portes, des fissures ou des craquelures.

 

Comment inspecter l’étanchéité d’une maison ?

Dans le détail, il existe quantités de recoins pouvant laisser passer l’humidité et l’air. Voici les différents endroits qu’il faut inspecter et les éléments de l’habitation à contrôler afin de détecter d’éventuelles pertes d’étanchéité :

 

  • portes et fenêtres
  • trappe d’accès au vide sous le toit et les plafonniers
  • pourtour des éléments qui traversent le plafond jusqu’au vide sous le toit
  • ventilateurs d’extraction
  • jonction entre la lisse basse des murs et la solive de bordure au pourtour extérieur des planchers
  • entrées de canalisation dans les murs extérieurs
  • avaloir du sol
  • fissures dans les fondations
  • éléments encastrés (éclairage, prises de courant, commutateurs)
  • cheminée
  • fente à lettres

 

Le professionnel du calfeutrage et de l’étanchéité possède différentes techniques et des outils sophistiqués tels que l’infiltromètre. Un bon diagnostic vous évitera des frais inutiles.

 

Et après, on fait quoi ?

Une fois les problèmes détectés, l’intervention du professionnel du calfeutrage permettra de bien mieux isoler l’habitation, tout en autorisant une saine circulation d’air, et un accompagnement aux normes de l’humidité intérieure excédentaire vers l’extérieur. Ce point est important car réaliser ces travaux soi-même nécessite une très bonne connaissance des normes de la construction ainsi que des produits à utiliser. N’importe quel type de pâte à calfeutrage ne fait pas forcément l’affaire. Adressez-vous au professionnel du calfeutrage pour éviter les mauvaises surprises.

 

Au bout du compte, votre habitation sera protégée d’une dégradation prématurée et votre confort de vie sera amélioré. Vous constaterez, de plus, une différence non négligeable sur vos factures de chauffage et d’électricité. N’oubliez pas que le chauffage électrique est responsable de plus de 50% de la facture annuelle d’une habitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *