Quels matériaux pour une véranda ?

véranda
Sommaire de l'article

Il est bien fini le temps où la véranda s’apparentait uniquement à un jardin d’hiver dans lequel on remisait les plantes les plus fragiles à la mauvaise saison. De plus en plus prisée quand il s’agit d’agrandir la surface habitable d’une maison, en gagnant en luminosité, le choix du matériau a toute son importance. Quels sont-ils et lequel choisir en fonction de ses besoins ?

Véranda : quel matériau choisir pour sa construction ?

Quand on souhaite faire construire une véranda , ce qui est considéré comme une extension et donc soumise à autorisation, en fonction de sa taille (déclaration préalable de travaux ou permis de construire), il faut en premier lieu se rapprocher de la mairie, afin de savoir s’il existe un Plan Local d’Urbanisme. Ce document peut être restrictif en termes de constructions, mais aussi de matériaux ou de couleur. Ne pas respecter ce qui est édicté par la mairie peut conduire à une amende et une dépose de la véranda.

La véranda peut être en fer forgé. Il faut alors passer par un artisan ferronnier qui élaborera une véranda sur-mesure. Il est indéniable qu’elle apporte une élégance particulière, même si les maisons contemporaines, sans doute sembleront déparer. Elle est plus adaptée aux demeures anciennes qu’elle va contribuer à magnifier. Impossible de faire plus robuste, si l’on veut élaborer une véranda de très grandes dimensions avec de très grandes surfaces vitrées. Par contre, ces dernières seront en simple vitrage et il faudra donc trouver un moyen d’isoler convenablement cette nouvelle pièce de vie. Au fil du temps, à moins de la traiter, elle verra apparaitre des piqures de corrosion.

Quels sont les avantages et les inconvénients des principaux matériaux pour une véranda ?

Que penser du bois ? C’est un isolant thermique et phonique naturel et la véranda en bois apporte un côté rustique et chaleureux qui fait que certains propriétaires n’envisagent rien d’autre pour cette extension. Il présente de nombreuses ressemblances avec le métal : c’est un matériau robuste qui supportera sans problème les très grandes baies vitrées, idéales quand on veut gagner en luminosité. Certaines vérandas sont élaborées avec du bois prétraité. Cela n’empêche pas qu’il faudra, au bout d’un moment, le protéger contre ses prédateurs : les insectes et champignons, mais aussi la moisissure.

Restent encore deux matériaux pour la construction des vérandas. Le PVC est le matériau le plus économique et il présente l’intérêt de ne pas avoir besoin d’entretien. Un simple passage à l’éponge peut suffire. C’est un très bon produit qui assure un bon confort thermique et phonique. Si les fabricants ont fait beaucoup de progrès, rien ne peut effacer l’aspect du plastique, qui peut rebuter certains. C’est un outre le matériau honni de certains PLU.

Enfin, challenger depuis quelques années, la véranda en aluminium semble parée de toutes les qualités. L’aluminium ne craint pas la corrosion, est élégant et dure dans le temps. C’est en outre un matériau à 100% recyclable. Si la mairie ne s’y oppose pas, il est possible de commander la véranda en des coloris atypiques, même si le gris anthracite ou le noir sont les choix préférés des français pour leurs menuiseries et leur véranda.

Julien B.
Julien B.
Vous allez aussi aimer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *