Les bienfaits physiques et mentaux du tricotage

Sommaire de l'article

Des études et des enquêtes menées auprès des amateurs de tricot montrent qu’il apporte de nombreux bienfaits pour la santé. De nombreux tricoteurs déclarent que cette activité les aide à faire face au stress ou à se détendre. Découvrons ensemble 5 raisons pour lesquelles vous devriez également vous y mettre au plus vite !

5 raisons de se mettre au tricot !

Sans plus attendre, découvrons les bienfaits principaux de faire du tricot. Et si vous êtes convaincu, achetez votre kit tricot dès maintenant !

1. La santé mentale

StitchLinks, un groupe organisé en 2005 pour étudier les avantages du tricot, encourage tous les gens à considérer le tricot comme une “intervention psychosociale bilatérale et rythmique qui a le pouvoir de transformer la vie des gens”. Certains parlent du tricot comme d’une sorte de médicament et de soulagement du stress. L’histoire du tricot en témoigne également. De nombreuses femmes ont trouvé un réconfort émotionnel en tricotant des vêtements pour leurs soldats en France pendant la Seconde Guerre mondiale.

2. Cadre thérapeutique

En thérapie de groupe, les experts suggèrent que le tricot peut faciliter la conversation et améliorer l’estime de soi. Créer un produit fini de ses propres mains est quelque chose dont on peut être fier. En fait, de nombreux patients atteints de cancer trouvent un soulagement et des avantages similaires dans l’art-thérapie.

3. Motricité fine

Certains ont déclaré que le tricot avait aidé leur dextérité malgré leur arthrite, comme l’explique une femme dans un article du New York Times. Lorsqu’un patient qui se remet d’une blessure physique sait déjà tricoter, il est encouragé à reprendre cette activité en fonction de sa tolérance. Le tricot favorise les mouvements actifs des doigts et des poignets, la dextérité et la coordination motrice fine qui peuvent faciliter l’amélioration d’autres compétences fonctionnelles.

En outre, il existe des écoles partout en France qui intègrent le tricot dans leur programme. On dit que cette activité développe la motricité fine parmi d’autres capacités comme l’apprentissage de la lecture, car le tricot fait travailler les deux côtés du cerveau.

4. Ancrage cognitif

Certaines personnes apprennent mieux en faisant une activité. Il peut s’agir de griffonner ou de bouger. Or, le tricot est une activité parfaite pour ce type d’apprentissage, l’ancrage cognitif. Vous apprenez une nouvelle langue ? Vous étudiez pour un examen ? Si vous apprenez mieux par l’ancrage cognitif, essayez le tricot.

5. Mémoire

Des études montrent que les compétences artisanales comme le tricot peuvent aider à réduire les problèmes de mémoire ou à prévenir la perte de mémoire. Un article paru dans le Journal of Neuropsychiatry and Clinic Neurosciences a étudié la déficience cognitive légère (MCI) associée au vieillissement. Ils ont constaté que “les activités informatiques, les activités artisanales (tricot, patchwork, etc.), les jeux et la lecture de livres étaient associés à une diminution de la probabilité de souffrir d’un déficit cognitif léger.

Comment s’y mettre ?

Trouvez un magasin de laine local et demandez s’il propose des cours pour débutants ou rejoignez un club de tricotage dans un collège. Vous pouvez également apprendre à tricoter à partir de vidéos YouTube ou de tutoriels en ligne, mais il est plus utile d’avoir un expert qui vous enseigne en personne.

Julien B.
Julien B.
Vous allez aussi aimer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *