Posted in Entreprise

Les métiers de l’aéroportuaire : comment devient-on agent de trafic ?

Les métiers de l’aéroportuaire : comment devient-on agent de trafic ? Posted on 7 août 2020Laissez un commentaire

Il existe dans le domaine de l’aéroportuaire de nombreux métiers passionnants. Parmi ceux-ci, l’agent de trafic est sans doute l’un des plus stratégiques. Chargé de nombreuses tâches au sein des aéroports, il doit par ailleurs avoir de multiples qualités et bénéficier d’une bonne formation pratique et théorique.
Vous voulez faire carrière dans l’aéroportuaire ? Voici comment devenir un agent de trafic.

L’agent de trafic : définition

Contrairement au métier bien connu d’agent d’escale (à découvrir en cliquant sur ce lien), l’agent de trafic est un poste moins répandu que peu de personnes maitrisent hors du milieu aéroportuaire. En effet, le rôle de l’agent de trafic est d’encadrer l’ensemble des opérations qui se déroulent autour de l’avion une fois que ce dernier s’est posé au sol. Dans ce cadre, il doit s’assurer de la réalisation de nombreuses tâches en étant toujours très vigilant sur la sécurité :

  • le nettoyage de l’avion ;
  • le contrôle technique de l’avion ;
  • l’avitaillement de l’avion ;
  • le chargement de la soute ;
  • le catering ;
  • etc.

D’une façon plus globale, l’agent de trafic est un chef d’orchestre qui régule au millimètre l’ensemble des opérations sur un avion entre deux vols. Poste à la fois stratégique et névralgique, l’agent de trafic est donc amené à échanger avec divers interlocuteurs sur une plateforme aéroportuaire. Il s’agit entre autres des équipes au sol, du personnel de l’appareil, de la tour de contrôle ou encore des agents d’escale. C’est pourquoi il doit avoir un certain nombre de qualités, aptitudes et compétences particulières.

L’agent de trafic : les qualités indispensables pour ce poste

Du point de vue académique, l’agent de trafic doit être au moins titulaire d’un BAC ou un autre diplôme équivalent. Ce n’est qu’après qu’il pourra choisir de se spécialiser en s’orientant vers un centre de formation spécialisé dans l’aéroportuaire. Certaines compagnies aériennes proposent également une formation pratique à ce métier.

Toutefois, être majeur, présenter un casier judiciaire vierge, s’exprimer avec un anglais professionnel correct, posséder un permis B, sont autant de critères pour avoir un poste d’agent de trafic auprès d’une compagnie. Il convient d’ajouter qu’outre son permis B, tout agent de trafic dispose d’un permis T : celui-ci est une autorisation spéciale permettant de circuler sur une plateforme aéroportuaire.

Exercer en tant qu’agent de trafic n’est néanmoins pas destiné au premier venu. À cet effet, vous aurez beau avoir le Bac ou valider un permis T, ce métier exige des compétences quelquefois très pointilleuses. Ainsi, est-il important d’avoir le sens de l’anticipation, de l’organisation et de la cohérence d’esprit. À cela, il faut ajouter la rigueur, la capacité à travailler en équipe, mais aussi avoir une forte capacitée de résistance au stress.

Alors ? Êtes-vous prêt à vous engager en tant qu’agent de trafic ?
Le salaire varie généralement entre 1700 euros et 2000 euros ; il faut aussi ajouter les nombreuses primes inhérentes à ce poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *