Posted in Loisirs / voyages

D’où vient la couleur noire en peinture ?

D’où vient la couleur noire en peinture ? Posted on 3 septembre 2020Laissez un commentaire

La couleur noire en peinture s’oppose à toutes les couleurs, et en particulier au blanc. Mais les couleurs noires, comme les autres, s’obtiennent à partir de pigments. Oui, le mot s’écrit à juste titre au pluriel, car le noir se décline en plusieurs variétés. Cela s’explique par la diversité des pigments utilisés. Mais d’où viennent exactement les couleurs noires et les pigments noirs en peinture ? Les réponses.

Et si on parlait du pigment noir ?

Le noir, ou plutôt les noirs, sont les premiers pigments préparés par l’homme. On dit que le pigment noir tire ses origines de l’Âge de pierre : les artistes de cette époque extrayaient les pigments de la terre, comme les ocres de l’argile et le charbon du bois pour réaliser des peintures exceptionnelles.

Dans le courant du XXe siècle, le noir est assez critiqué. « Le noir n’est pas une couleur », disait Léonard de Vinci. Mais il a su résister grâce à la photographie en noir et blanc qui a gagné en notoriété. Des peintres comme Manet et Renoir prenaient plaisir à utiliser le pigment noir pour rehausser le design de leurs œuvres.

Quant au sens de la couleur noire, il est assez ambigu. Elle symbolise souvent la mort et le deuil. Pour preuve, même jusqu’à notre époque, on porte des vêtements noirs ou gris cendre (très proches de la teinte noire) pour marquer un deuil. Contrairement à ces idées, dans l’Égypte antique, le noir possédait une signification positive. Il traduisait l’accomplissement et la perfection. Au XIVe siècle, les grands réformateurs et les princes choisirent le noir pour s’habiller. Ainsi, cette couleur devint signe de noblesse et de notoriété.

Les pigments noirs naturels utilisés en peinture

L’utilisation de pigments noirs date de la Préhistoire. Ceci étant dit, les artistes peintres ont mis du temps à accepter cette couleur et à l’intégrer dans leurs œuvres. Aujourd’hui, opter pour un pigment noir, c’est s’exprimer et surtout impressionner. Les études révèlent même que le pigment noir se retrouve en deuxième place dans le classement des couleurs les plus utilisées en peinture, après le rouge.

Les pigments noirs d’origine animale

En principe, on obtient des pigments noirs par calcination d’origine animale. Il est même possible d’obtenir des pigments noirs par combustion de peaux d’animaux. Autre variante de pigment noir d’origine animale : le noir d’os obtenu à partir des os dégraissés des animaux. Contrairement au noir d’ivoire, on le considère comme étant un pigment de basse qualité.

Mais dans la catégorie des pigments noirs, le noir d’ivoire reste de loin le plus prisé. Ce pigment naturel coûte cher, d’autant plus qu’il est difficile à trouver. Il a la réputation d’être permanent et couvrant. Mais si on apprécie autant le noir d’ivoire, c’est surtout parce qu’il est extrêmement stable dans les mélanges.

Il existe aussi le noir de bois de cerf, qui résulte de la calcination de la poudre de bois de cerf. Le noir de rhinocéros, quant à lui, tire au gris. Très rare, il s’obtient par la combustion de la poudre de la corne de rhinocéros.

astuces pour fabriquer des pigments noirs

Les pigments noirs d’origine végétale

Dans la catégorie des pigments noirs d’origine végétale, on retrouve en tête de liste le noir de pêche qui découle de la carbonisation des noyaux de pêche. Il s’agit d’un pigment noir permanent de nuance chaude.

Ensuite, il y a le noir de vigne qui s’obtient par calcination des pousses de vigne. Le célèbre peintre Cennino Cennini le qualifie de « bleuté et splendide », mais vous pouvez aussi vous tourner vers le noir de campêche, un extrait du bois de campêche. C’est un pigment noir de nuance violette.

En ce qui concerne le noir de noix de galle, il s’obtient par extraction de la gale, une excroissance causée par des parasites sur le bois (notamment le chêne). On l’apprécie pour sa forte teneur en tanins.

Les pigments noirs d’origine minérale

Quand on parle de pigment noir d’origine minérale, on pense naturellement au noir de carbone. Il résulte de la suie de combustion d’huile, de résine de pin ainsi que d’autres matières. Pour l’heure, il existe différents types de noirs de carbone. On cite :

  • le noir de fumée,
  • le noir de tunnel,
  • le noir de fourneaux.

Tout comme le noir de campêche, le noir de carbone se veut être un pigment intense et bleuté. Sa qualité varie en fonction des matières d’origine. Quant au noir de mars provenant de l’oxydation du fer, il s’agit d’un noir opaque tiré de la rouille. Utilisé depuis la Préhistoire, ce pigment intéresse particulièrement les adeptes de peinture acrylique et de peinture à l’huile.

peinture rupestre pigment noir

Comment fabriquer sa peinture noire ?

Vous pouvez fabriquer vous-même votre propre peinture noire, à base de pigments et de liants !

Un godet d’aquarelle noire

Pour réaliser une aquarelle noire, il vous faut un liant ainsi qu’un pigment noir. Le liant s’apparente à une colle qui fixe le pigment après le séchage. Dans le cas d’une peinture aquarelle, vous pouvez utiliser différentes sortes de liants, à condition que ces derniers se dissolvent dans l’eau. La gomme arabique reste de loin la plus plébiscitée.

La première étape consiste à fabriquer le liant et prévoyez un temps de pause de 24 heures. Pour fabriquer un liant avec de la gomme arabique par exemple, il vous suffit de mélanger dans un récipient 1/10e de gomme arabique et 9/10e d’eau. Ensuite, laissez reposer le mélange.

Une fois le liant préparé, il ne vous reste plus qu’à mélanger votre pigment noir avec ce liant, une poudre de noir de carbone par exemple. Il faudra attendre que le mélange soit parfaitement homogène pour obtenir de l’aquarelle noire.

Fabriquer sa peinture acrylique noire

Pour fabriquer une peinture acrylique noire, reprenez les procédés susmentionnés. En revanche, il faudra remplacer la gomme arabique par une émulsion polymère acrylique. Pensez également à utiliser un pigment noir de forme aqueuse.

Fabriquer sa peinture à l’huile noire

Pour obtenir une peinture à l’huile noire, il est préférable d’utiliser une huile siccative. Cette variante sèche facilement à l’air. Le principe est simple : mélanger le pigment noir avec l’huile de lin, de préférence sur une surface lisse pour faciliter l’opération. Ensuite, émulsionnez le tout jusqu’à obtenir un mélange lisse dépourvu de granules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *