Posted in Loisirs / voyages

Se lancer dans le kitesurf en toute sécurité

Se lancer dans le kitesurf en toute sécurité Posted on 19 octobre 2020Laissez un commentaire

MT : stage kitesurf : débuter en toute sécurité.

MD : stage kitesurf : pour découvrir ce sport nautique, il est préférable de passer une école dont les cours sont encadrés par des moniteurs diplômés et expérimentés.

Naviguer sur les étendues d’eau a toujours fait partie des activités estivales quand le soleil atteint son zénith. Si les amateurs du « farniente » privilégieront les croisières en catamaran, les amateurs de sensations fortes s’orienteront vers les sports de glisse nautiques comme le wakeboard ou le ski nautique. Le choix est large et dépendra des sensations recherchées mais pour les novices, privilégiez dans tous les cas le passage par un stage d’initiation.

A la découverte d’un sport nautique

La pratique de kitesurf a pris son envol dans les années 2000. Ce sport est régi par la Fédération Française de Vol Libre (FFVL) qui est une association agréée par le ministère de la jeunesse et des sports. Même s’il s’agit principalement d’une activité nautique, cette affiliation s’explique par la traction par cerf-volant – appelé aile dans le jargon – ce qui la distingue d’autres sports nautiques comme le nautisme ou le surf.

Quand vous vous intéresserez au kitesurf vous découvrirez qu’il existe différentes disciplines, parmi lesquelles les plus connues sont :

  • Le freeride : il s’agit de la pratique « commune » où le seul but est de profiter des sensations de glisse sur l’eau et où vous vous laissez guider par les vents, il s’agit de la discipline adaptée pour initier les débutants ;
  • Le freestyle : nécessitant déjà plus d’expérience, il s’agit probablement de la pratique la plus impressionnante et qui incite les amateurs de sports nautiques à se lancer. Cette discipline consiste à enchainer les figures pendant les sauts.
  • La vitesse : pour les plus compétiteurs, il s’agit respectivement de parcourir le plus rapidement une distance de 500 mètres ;
  • La longue distance : également objet de compétition, cette discipline s’assimile un peu aux régates en voiles avec un parcours généralement en forme de triangle ou de W.

Suivre un stage de kitesurf pour débutant

Même si votre objectif est de pratiquer en freestyle, il faudra d’abord apprendre les bases. Comme sur une planche de surf, il faudra apprendre à tenir sur votre planche de kitesurf. Ainsi, le premier cours de kitesurf consistera à apprendre à manier et à diriger l’aile de kite au sol ou sur la plage avant de vous lancer à l’eau.

Cela étant, afin d’acquérir au plus tôt votre autonomie, il est nécessaire de choisir une école française de kite avec des moniteurs diplômés. Il existe, en effet, un brevet d’Etat qui atteste de la capacité à enseigner et à encadrer la pratique de ce sport. S’agissant d’un sport alliant voile et vent, il est indéniablement tributaire des conditions météorologiques et de ce fait nécessite d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour réagir à tout changement de la force du vent ou de l’orientation du vent.

La sécurité avant tout

Ce loisir nautique ascensionnel est accessible à tous, indépendamment de leur niveau ou de leur pratique de sport de glisse, mais il n’en demeure pas moins un sport extrême dont la pratique nécessite le respect de certaines mesures de sécurité de base comme le respect des règles de priorité.

Quand vous débuterez, l’école qui dispensera vos cours de kitesurf vous proposera probablement la location de matériel (aile de kitesurf, planche et harnais). Fiez-vous aux instructions de l’encadreur qui saura adapter votre matériel pour votre cours. Le matériel dépend des conditions météo mais aussi de votre technique et de votre poids.

Le port d’équipements de protection est également impératif : un casque pour limiter les effets d’un éventuel choc, un gilet de sauvetage afin d’assurer votre flottaison et une combinaison iso thermique pour votre sécurité et votre confort.

Enfin, pour apaiser vos peurs ou pour rassurer des parents dont les enfants participent à un stage kitesurf, sachez que la FFLV propose la souscription d’une assurance responsabilité civile aérienne couvrant les potentiels risques d’accident corporel – tant les dommages personnels n’impliquant pas de tiers que ceux causés involontairement à un tiers.

Bien démarrer sur l’eau

Il est important de préciser que le Kifetsur n’a aucun appui. il est très simple à contrôler une fois sur l’eau mais l’équilibre reste primordiale. Il existe un dispositif de sécurité appelé leash, il y’en a un au poignet ainsi qu’à la cheville.

Au moment de redémarrer ou si une chute survient, le leash de poignet peut être utilisé comme un tire-veille.

Il est à noter que cette aile peut aussi être utilisée pour des activités outdoor comme le ski, le snowkite ou le skateboard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *