Posted in Maison / déco

Comment bien isoler vos murs ?

Comment bien isoler vos murs ? Posted on 28 octobre 2020Laissez un commentaire

Parmi les opérations de rénovation énergétique les plus recommandées par les professionnels, il y a l’isolation des murs. En effet, l’élimination des brèches permet non seulement d’éviter les déperditions de chaleur, mais est aussi gage d’une réduction significative de la consommation de chauffage. Comment isoler les murs ? Quels sont les isolants recommandés ? Quelles sont les solutions d’isolation proposées sur le marché ?

L’isolation des murs creux grâce à la mousse polyuréthane

Il faut savoir qu’environ 1/3 des déperditions de chaleur se fait par les murs de la maison. Procéder à l’isolation des creux des murs permet de faire quelques économies sur la facture de chauffage et de bénéficier d’un meilleur confort. L’appellation « mur creux » désigne un ensemble de deux murs minces séparés par un espace vide aussi nommé cavité.

Pour déterminer si une maison a des murs creux, il faut en premier lieu se référer à l’âge du bien, mais aussi analyser certains détails de construction des murs eux-mêmes. En effet, les murs creux présentent généralement des briques disposées de manière uniforme tandis que les briques des murs pleins sont placées de façon alternée. Pour les murs qui sont masqués par des tapisseries, il faut se référer à l’épaisseur des murs extérieurs. Dans ce cas, il sera nécessaire d’examiner la profondeur des ouvertures. Les murs creux présentent généralement une épaisseur supérieure à 260 mm. Il est plutôt conseillé de poser une couche d’isolation et un nouveau revêtement de façade, ce que permet l’isolation des murs par l’extérieur, dans le cadre d’une rénovation.

Pour les isolants thermiques à utiliser, la mousse polyuréthane pour l’isolation des murs creux est recommandée. Néanmoins, il faut impérativement faire appel à un professionnel pour l’installer, car c’est une opération très délicate. Il y a également la laine de fibre minérale qui doit être réduite en petites touffes avant d’être soufflée dans les murs. Cet isolant doit être bien sec afin de pouvoir conserver sa capacité d’isolation. Il faut aussi veiller à éviter la formation des poches d’air au sommet des murs au moment où la fibre de laine minérale est posée. Enfin, les billes de Polystyrène expansé ou billes PSE sont aussi des isolants populaires, car elles conservent bien la chaleur et isolent très bien les murs creux. Le seul inconvénient est que les granules peuvent s’échapper si les murs sont percés.

isolation murs creux mousse polyuréthane

L’isolation des murs : par l’intérieur ou par l’extérieur ?

Il existe plusieurs possibilités pour isoler les murs d’une habitation : l’isolation par l’extérieur et l’isolation par l’intérieur.

L’isolation des murs par l’extérieur

L’isolation des murs par l’extérieur a pour avantage d’améliorer de façon globale la performance thermique de l’ensemble d’une construction. Il s’agit aussi d’une solution qui permet de ne pas empiéter sur la surface disponible à l’intérieur du bâtiment. C’est un moyen efficace de limiter les ponts thermiques structurels. L’isolation des murs par l’extérieur est donc une opération adaptée pour des travaux de rénovation d’envergure qui touchent la façade d’un bâtiment.

Les méthodes d’isolation des murs par l’extérieur

Actuellement, il existe trois méthodes privilégiées pour isoler des murs par l’extérieur.

  • Isolation des murs sous bardage : cette méthode consiste à fixer l’isolant contre le mur et le recouvrir d’une ossature en bois aussi nommée bardage. L’ossature ainsi créée va servir de support au revêtement extérieur.
  • Isolation des murs sous enduit : cela consiste à coller le panneau isolant sur le mur extérieur au moyen d’un mortier ou en le chevillant. Les panneaux vont ensuite être recouverts d’un enduit mince afin de les protéger des conditions extérieures.
  • Isolation des murs avec enduit isolant : cette technique est moins performante comparée aux deux précédentes et a pour but de poser directement un enduit sur la façade. Il y a plusieurs types d’enduits : les enduits avec des billes de polystyrène, les enduits en chaux et chanvre…

isolation murs

L’isolation des murs par l’intérieur

L’isolation des murs par l’intérieur permet d’améliorer très significativement le confort thermique d’une habitation. Néanmoins, comme la couche d’isolant va être placée à l’intérieur, elle va empiéter sur l’espace de vie. Il ne faut cependant pas perdre de vue que les zones périphériques des pièces non isolées ne sont que très peu exploitées à cause du rayonnement des murs froids à l’intérieur. L’isolation des murs par l’intérieur permet de travailler sur un nombre limité de pièces, notamment celles qui sont les plus utilisées et qui sont plus exposées aux rigueurs des éléments. Cette méthode convient en général aux murs orientés au nord ou à l’ouest, permettant d’améliorer le confort thermique à petit budget et sans passer par des travaux de grande envergure.

Les méthodes d’isolation des murs par l’intérieur

Il existe deux méthodes pour isoler les murs par l’intérieur.

  • L’isolation sous ossature : il s’agit d’une technique consistant à placer le matériau isolant en dessous d’une structure en métal ou en bois. Cette dernière vise à garantir la continuité de l’isolation sur l’ensemble de la paroi et l’ensemble de la structure limite la création de ponts thermiques. Par ailleurs, la technique permet de faire passer des gaines électriques sans avoir à traverser l’isolant.
  • L’isolation des murs par doublage collé : c’est une technique qui vise à poser un assemblage qui intègre l’isolant et une plaque de plâtre directement contre le mur. Pour cette technique, il faut un mur qui ne présente strictement aucune aspérité.

Isoler les murs : attention aux matériaux et à la ventilation

Il est très important de bien choisir les matériaux pour les travaux d’isolation des murs. En effet, il faut que l’isolant posé réponde à des normes de performance minimale afin de bénéficier des aides à la rénovation énergétique.

Pour ce qui est des murs, selon la réglementation, la résistance thermique doit être supérieure ou égale à 2.8 m².K/W pour pouvoir bénéficier de la prime énergie. En outre, il faut que la résistance thermique soit d’au moins 3.7 m².K/W pour être éligible aux différentes aides sur la transition énergétique.

En plus de la pose de l’isolant, il est également recommandé de veiller à ce que l’habitation soit bien aérée et de se prémunir contre tout problème d’humidité. Pour ce faire, l’installation d’une ventilation type VMC est incontournable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *