Posted in Maison / déco

Comment réussir le ramonage de sa cheminée ?

Comment réussir le ramonage de sa cheminée ? Posted on 3 février 2021Laissez un commentaire
Durant l’hiver, il n’existe rien de plus agréable et convivial que de profiter de la chaleur produite par votre cheminée. Toutefois, le ramonage du conduit de votre foyer est essentiel pour vous protéger contre les risques d’incendie et d’intoxication. Ainsi, il est primordial de faire ramoner votre conduit une à deux fois par an. Si vous ne savez pas comment réussir le ramonage de votre cheminée selon les normes, découvrez ici tout ce que vous devrez connaitre pour y parvenir.

Pourquoi devrez-vous faire ramoner votre cheminée ?

En réalité, l’entretien du conduit de votre foyer vous permet de prévenir les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Il vous offre aussi l’occasion d’éviter les éventuelles menaces d’incendie. Ces deux risques sont en effet liés aux suies qui s’entassent sur les parois de votre cheminée. Et lorsque vous ne brossez pas le conduit, ces suies de combustions finissent par boucher lentement votre conduit d’aération.

D’un autre côté, un excellent ramonage de votre cheminée vous permet d’optimiser son rendement. Cela vous aidera donc à réaliser des économies d’énergie et prévenir une surconsommation. Mais que prévoit la loi par rapport au ramonage de cheminée ?

Le ramonage et la réglementation en vigueur

Comme vous l’aurez compris, il est important de faire le ramonage de votre conduit d’évacuation pour des raisons sécuritaires. Mais, retenez qu’il s’agit également d’un impératif prévu par la loi. En fonction de votre région et du modèle de chauffage dont vous disposez, vous avez l’obligation de procéder au ramonage de votre conduit entre une ou deux fois par année.

En plus, en cas de sinistre, votre assureur exigera le certificat de ramonage et la facture comme preuves avant versement de votre indemnité. Or, pour avoir une attestation de ramonage, vous devrez nécessairement faire brosser votre conduit par un ramoneur agréé.

De ce fait, si vous prenez la décision d’effectuer le ramonage vous-même, votre compagnie d’assurance peut refuser de vous rembourser. Pour en savoir davantage sur le ramonage et vous mettre à l’abri de tous risques, vous pouvez lire cet article sur le ramonage de cheminée. Toutefois, pour réaliser des économies, vous pouvez faire vous-même le premier ramonage et confier le second au professionnel une fois par an. Mais, il est important que vous sachiez les moments où vous devrez procéder au ramonage de votre cheminée.

Quand faut-il faire ramoner votre cheminée ?

Les dispositions concernant le ramonage de cheminée sont prises au niveau local à travers un arrêté préfectoral ou municipal. Vous pouvez donc vous rendre à la mairie de la commune où vous habitez pour en savoir plus. Mais en général, la réglementation prévoit au maximum deux ramonages par année, un brossage avant et un autre au cours de la période d’usage.

En ce qui concerne le matériel à employer pour le ramonage, la loi exige un brossage mécanique. Cela étant, le professionnel doit utiliser des outils en nylon ou en métal. La brosse hérisson est un exemple d’équipement de ramonage.

Cependant, si vous ne respectez pas les mesures édictées dans les textes concernant le ramonage, vous pourrez être contraint à verser une amende qui avoisine les 450 euros.

Par ailleurs, en plus du ramonage, il est vivement conseillé d’effectuer un débistrage tous les 10 ans. En réalité, il s’agit d’un mécanisme qui consiste à enlever le bistre du conduit. Ce résidu n’est rien d’autre qu’une croûte compacte qui se forme au fil du temps dans les canaux de votre cheminée. Il est souvent dur et épais. Mais, le danger est que le bistre favorise la naissance d’un feu à l’intérieur de la cheminée.

Quelques conseils pour réussir le ramonage de votre cheminée

Si vous avez pris la décision d’effectuer un ramonage à l’aide de vos propres moyens, il est indispensable que vous teniez compte de certains conseils essentiels. Tout d’abord, vous devrez vous munir d’une combinaison de protection. Placez ensuite une bâche dans votre foyer avant de démarrer le brossage. De même, vous devrez prendre le temps de couvrir vos meubles. Si vous pouvez grimper votre toit sans souffrir du vertige, vous avez la possibilité de ramoner votre cheminée par le haut. Pour y parvenir, introduisez une perche munie d’un hérisson dans le canal d’évacuation et grattez délicatement ses parois jusqu’au foyer. Toutefois, retenez que vous pouvez réaliser la même opération par le bas afin d’éviter le vertige et les acrobaties. Dès que vous aurez fini de retirer le dépôt de suie, décrassez soigneusement l’intérieur de l’âtre à l’aide de la brosse. Puis, évacuez les déchets à la bassine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *