Posted in Maison / déco

Poêles à bois : élément déco et écolo à part égale

Poêles à bois : élément déco et écolo à part égale Posted on 13 novembre 2020Laissez un commentaire

Tout le monde souhaite faire des économies d’énergie. Le bois ; c’est de notoriété publique ; est l’énergie la moins onéreuse. De quoi donner envie d’installer chez soi un poêle à bois. Mais pas n’importe lequel.

Comment choisir votre poêle à bois pour un intérieur harmonieux ?

Le bois, c’est décidé, sera votre nouveau moyen de chauffage. Pourtant, vous ne voulez pas que cela dépare dans votre intérieur. Vous avez raison. Les marques rivalisent d’imagination pour trouver des modèles qui allient performances thermiques, mais aussi design ; comme vous pouvez le voir si vous regardez la meilleure sélection de poêles à bois. La tendance en la matière est d’offrir une vue élargie sur les bûches en train de brûler.

Il n’est donc pas rare que le poêle soit vitré sur plusieurs côtés, afin de chauffer plus efficacement et offrir une vue splendide sur les flammes même si l’on ne se trouve pas directement devant l’appareil. On peut ainsi le trouver en élément de décoration entre la cuisine et la salle à manger ou marquer l’espace entre la salle à manger et le salon.

Ancré au sol ou suspendu : visuellement, il attire l’œil et invite à se blottir dans un canapé, surtout quand la pluie frappe au carreau.

Mais si la première vocation du poêle à bois est de servir de chauffage, il ne faut pas oublier que c’est le combustible le plus écologique. Les marques et enseignes doivent, pour cela, respecter des normes bien spécifiques en la matière, dont celle dite EcoDesign 2022. Si vous ne la connaissez pas et que vous êtes sur le point d’investir dans une nouvelle façon de vous chauffer, lisez ce qui suit.

Norme EcoDesign 2022 : de quoi parle-t-on ?

Le bois et ses dérivés (granules ou pellets) sont des formidables combustibles. Les émissions de CO² qu’ils génèrent, de leur production à leur transport sont 95% moins importantes vis-à-vis d’autres matières premières comme le gaz ; si l’on ne devait citer que lui.

Il  est impératif pourtant qu’ils soient utilisés dans de bons appareils. Si ce n’est pas le cas, ils peuvent représenter un risque pour l’environnement. Or, tous les inserts et les poêles ne sont pas tous respectueux des normes environnementales.

Si certaines marques ont déjà anticipé cela et propose aujourd’hui des appareils efficaces et répondant à la législation imposée par l’Union Européennes en 2015, toutes seront tenues de le faire en 2022.

Cette volonté d’imposer une transition énergétique n’est pas nouvelle, puisqu’elle date de 2004, avec la directive EcoDesign, mais il a fallu donc attendre plusieurs années pour que cela touche les appareils de chauffage ; qu’ils soient d’ailleurs au bois ou non.

Quant aux particuliers ; à l’instar des personnes possédant encore une vieille pompe à fuel ; ils seront amenés, progressivement, à faire remplacer leurs appareils obsolètes par des nouvelles machines bénéficiant des dernières technologies. Ils pourront avoir des renseignements sur les qualités de leur poêles à bois en lisant les mentions qui figureront sur son étiquette, dont la classe d’efficacité énergétique ou encore ses données écologiques et sa puissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *