Posted in Entreprise

En quoi consiste la transformation de l’industrie en l’industrie 4.0 ?

En quoi consiste la transformation de l’industrie en l’industrie 4.0 ? Posted on 17 juillet 2020Laissez un commentaire

Nombreux sont les médias qui parlent de l’industrie 4.0. Cela est-il un effet de mode, une réelle avancée et surtout en quoi consiste cette nouvelle façon de produire ?

Industrie 4.0 : en quoi cela consiste ?

Depuis l’avènement du capitalisme, l’être humain cherche à produire. A produire plus et plus vite. Au 18ème siècle, l’invention de la machine à vapeur permet d’extraire plus massivement le charbon. Elle représente la 1ère révolution industrielle.

Elle sera suivie, entre 1890 et 1910 par l’invention des chaines de production, qui permettent d’augmenter la cadence de production dans de nombreuses usines. C’est notamment le secteur automobile qui en a, le premier, profité.

Enfin, on considère que l’automatisation, en 1969, a pu également révolutionner la production au niveau mondial. Certaines machines très performantes, comme les presses de Feysama répondent aisément aux besoins des clients en termes de rapidité de production.

Pourtant, depuis cette période, on assistait à une certaine stagnation des modes de production. Jusqu’à ce qu’arrive la réflexion suivante : pourquoi ne pas allier différentes technologies et nouveautés pour un tout cohérent et fonctionnel ? Autrement dit, pourquoi ne pas faire interagir l’intelligence des objets, Internet, la micro-électronique et l’impression 3D ?

Quels sont les atouts de l’industrie 4.0 ?

L’industrie 4.0 se veut un moyen efficace pour faire communiquer entre eux les humains, les machines, mais aussi les produits. Il s’agit donc de créer un langage qui sera compréhensible par les trois protagonistes. On utilisera sans doute des algorithmes. Cela ne se fera sans doute pas sans passer par des formations spécifiques pour les personnes que cela intéresserait. Mais il est certain que l’industrie numérique se veut vectrice d’emplois et d’avenir.

L’internet des objets permettra de donner des indicateurs fiables quant à la performance, pour encore l’améliorer au besoin, en en comprenant les failles.

Elle n’a pas du tout pour but de remplacer les êtres humains par des machines car certaines tâches ne peuvent être comprises que par des cerveaux humains, même si l’Intelligence Artificielle fait des progrès titanesques en la matière.

Au contraire, l’Industrie 4.0 souhaite minimiser voire supprimer la pénibilité au travail, en trouvant des solutions plus ergonomiques quand l’intervention humaine est demandée.

Si l’on a vu l’intérêt pour les futurs salariés, œuvrant au sein des industries 4.0, il ne faut pas oublier ce que cela peut apporter aux clients.

Plus flexible et donc, par là même, plus personnalisable, l’offre qui peut être faite correspondra en tous points aux désirs du client, sans compromis. Cela peut même permettre de corriger en cours d’étape, un processus de production, sans pour cela avoir de conséquence négative pour l’entreprise.

L’industrie 4.0 souhaite également engager une optimisation de la consommation énergétique (énergies renouvelables) et des matières premières pour limiter les pertes, inhérentes, aux moyens de fabrication, tels que nous les connaissons.

Même si ce modèle de production semble idéal, il n’est pourtant pas exempt de questions. L’intelligence des objets et internet vont utiliser des données qui doivent être traitées et gérées, elles aussi de la meilleure manière qui soit, sans affecter la sécurité nationale.

Une fois ces questionnements résolus, l’industrie 4.0 pourra véritablement s’intégrer au monde professionnel pour le révolutionner…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *