Posted in Santé / Bien-être

Bien Choisir son masque pour se protéger du covid 19

Bien Choisir son masque pour se protéger du covid 19 Posted on 24 août 2020Laissez un commentaire

Les masques de protection sont devenu obligatoire dans de nombreux endroits afin de lutter contre le covid 19 depuis le début du déconfinement. Et ce n’est pas à la rentrée que cela risque de changer selon les dernières annonces du gouvernement et la hausse de nouveaux cas depuis ce début de mois d’Août. Entre les plusieurs types de masques et les différentes normes : Afnor, chirurgical, FFP2, comment choisir son masque de protection ?

Le port du masque est une pratique courante entré depuis longtemps dans les mœurs au sein des pays asiatiques qui est en train de s’installer dans l’hexagone à mesure que l’épidémie de coronavirus perdure. Et pour cause, dans toute l’Europe, le masque est en train de devenir obligatoire dans tous les espaces clos ainsi que dans les transports aspirant de cette manière à se protéger du nouveau Coronavirus. Ceci étant on peut trouver divers types de masques, et chacun n’ont pas la même efficacité.

Le masque chirurgical

Le masque chirurgical appelé aussi masque 3 plis est un dispositif voué à enrayer la projection vers les autres personnes des gouttelettes émises par celui qui porte la protection. Il protège également (dans une moindre mesure) celui qui le porte contre les postillons émises par une personne en vis-à-vis. Ceci-dit, l’Afnor signale qu’il « n’est pas efficace contre l’inhalation de très petites particules en suspension dans l’air. » Ce sont des sécrétions provenant des voies aériennes supérieures (nez, bouche, larynx) d’une forme inférieur à 5 microns, susceptibles de contenir des agents infecté.

Il reste toutefois utile lorsque chacun le porte et le plus courant en cette période d’épidémie.

Bien porter le masque chirurgical : côte bleu ou blanc ?

Le masque de protection n’est utile qu’uniquement s’il est bien utilisé.
Placer le masque de protection dans le bon sens. Généralement, la face bleu devrait se trouver à l’extérieur. Le côté blanc est la partie filtrante qui doit se placer face à votre visage.
Le côté rembourré de la barrette métallique doit être placé sur le milieu du nez.
Favoriser des protections avec des attaches élastiques plutôt que des lanières : Le masque de protection sera plus pratique à appliquer.
Le protection doit couvrir l’ensemble de votre visage.

Vous pouvez retrouvez une vidéo sur ce lien expliquant comment bien porter le masque de protection.

Le masque FFP encore appelé masque de protection respiratoire

Les autres modèles FFP sont qualifiés de dispositifs de protection respiratoire. Ceux-là protègent ceux qui les portent en évitant qu’ils inhalent ces virus. Extrêmement sophistiqués, ces protections disposent de plusieurs couches et disposent souvent d’une soupape pour un port plus agréable.
Selon la norme, ceux-ci doivent retenir 80%, 95% et 99% des aérosols.
Ces masques FFP2 sont particulièrement performants contre les virus à condition de correctement les porter : respecter leur durée de vie, bien les apposer sur les ailes du nez pour qu’ils restent imperméables, les changer une fois usagés.
Les modèles aux normes FFP2 vous offriront une protection davantage dans des milieux contaminés ou en période d’épidémie virale de type H1N1, Ebola ou Coronavirus de par une plus grande filtration et une grande étanchéité avec des risques de fuites vers l’intérieur limités. Ces derniers sont d’ordinaire munis d’élastiques de couleur bleue ou blanche. Pour finir, les modèles aux normes FFP3 seront les plus filtrants mais réservé en général à l’armée et peu accessible au public.

Masque en tissu AFNOR : qu’est ce que c’est, les normes, tissu certifié, performance…

Évoqué par Mr Macron durant son appel du mois d’Avril, le masque alternatif est un “plus” aux gestes barrières. Ce masque homologué est fabriqué en tissu et donc réutilisable. Celui-ci ne dispose pas du même degré d’efficacité que le masque chirurgical, disponible en pharmacie. Il est donc moins fiable que le masque de type FFP2 ou FFP3 utilisé par le personnel médical. Il correspond néanmoins à plusieurs normes. Ce masque en tissu peut être conçu à la maison ou acheté dans le commerce.

Ne pas oublier les gestes barrières

Mal utilisé, le port du masque de protection peut même devenir un danger. En portant le masque sans respecter les consignes de base, les personnes pensent être protégés et en oublient les gestes principaux comme se laver les mains. de nombreuses personnes troquent volontiers le savon traditionnel pour du gel hydroalcoolique, plus pratique mais ce n’est pas la meilleure solution. Le gel offre l’atout d’être facilement transportable et de s’utiliser sans eaux. Il est certes fiable contre l’herpès et d’autres virus, alors que les coronavirus, sont, en comparaison peu sensibles au gel. Mieux vaut les laver énergiquement avec un bon vieux savon de maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *