Posted in Santé / Bien-être

Quand les assurances de voyage orientent vers la téléconsultation

Quand les assurances de voyage orientent vers la téléconsultation Posted on 7 septembre 2020Laissez un commentaire

S’il est vrai que la crise liée à la COVID-19 n’a pratiquement épargné aucun domaine d’activité, force est de reconnaître que certains secteurs sont plus affectés que d’autres. C’est notamment le cas des assurances de voyage, qui ont particulièrement fait les frais du confinement et des autres mesures prises pour limiter les déplacements physiques en France et ailleurs en Europe. Rudement éprouvées par la crise, les compagnies d’assurances de voyage semblent toutefois trouver une porte de sortie à travers la téléconsultation, qu’elles proposent désormais pour retrouver des clients. Focus !

Offres de téléconsultation : une alternative pour sortir de la crise ?

COVID-19 oblige, les Français sont de moins en moins nombreux à prendre contact avec une compagnie d’assurance de voyage. La plupart des projets de vacances hors de l’Hexagone ont été annulés. L’heure est plutôt à la limitation des déplacements, aussi bien à l’intérieur qu’en dehors du territoire français, une situation qui n’arrange en rien les affaires des assurances de voyage. Touchées de plein fouet par la crise, les têtes d’affiche du secteur ne baissent pas les bras pour autant, et se rabattent sur la téléconsultation pour séduire et attirer de nouveaux vacanciers.

L’inclusion de la téléconsultation à leurs offres pourrait en effet rassurer les clients et leur redonner l’envie de voyager. C’est du moins l’avis de certains propriétaires de compagnies d’assurances de voyage, qui restent convaincus que la possibilité d’entrer en contact avec un professionnel de santé pendant les vacances constitue un plus pour les voyageurs. Cette proposition ne manque pas de pertinence, quand on sait à quel point la télémédecine s’est développée ces derniers temps.

La consultation en ligne en France : que faut-il savoir à propos ?

Comme son appellation l’indique clairement, la téléconsultation est une consultation médicale effectuée à distance. Elle consiste à prendre contact avec un professionnel de santé (un médecin le plus souvent) à travers un outil de vidéotransmission. Cette communication par écrans interposés permet au patient de présenter les symptômes qu’il ressent, et de bénéficier de l’expertise du médecin sans avoir à se déplacer dans un hôpital ou dans un cabinet.

Après un interrogatoire minutieux et un examen en ligne, les patients peuvent recevoir par mail une ordonnance numérique, qui garantit le caractère infalsifiable du document et permet un gain de temps conséquent. Cet avantage de la téléconsultation n’est cependant pas le seul : elle permet aussi de limiter les risques de files d’attentes et d’attroupement physique, et de fait, c’est une offre qui trouve parfaitement sa place dans le contexte sanitaire actuel, où la distanciation physique est de mise.

En dehors de ces avantages, la proposition d’une telle offre s’appuie aussi sur l’existence d’un cadre légal qui autorise la pratique de la télémédecine en France. Le décret n°2010-1229 a défini et autorisé en octobre 2010 cinq actes de télémédecine, au nombre desquels figure la téléconsultation (plus d’infos sur Astuce-sante). La même législation en a aussi spécifiéles conditions d’application, et depuis le 15 septembre 2018, l’assurance maladie et les syndicats des médecins libéraux ont signé un accord visant le déploiement de la télémédecine.

Une offre qui se veut peu rassurante à l’endroit des voyageurs ?

Si l’offre de consultation à distance proposée par les assurances de voyage trouve tout son sens vu le contexte sanitaire actuel, il n’est pas évident que tous les voyageurs y adhèrent systématiquement, pour plusieurs raisons. D’abord, il faut rappeler que si l’accord précédemment mentionné permet à n’importe quel patient de faire valoir son assurance maladie dans le cadre d’une téléconsultation, tous les problèmes de santé ne peuvent être pris en charge à distance.

Il existe effectivement des cas particuliers où la consultation d’un médecin en ligne n’est pas autorisée. Dans de pareilles situations, l’offre de consultation en ligne ne profite en rien aux voyageurs. De plus, certains assureurs doutent que les vacanciers soient particulièrement séduits par une offre de consultation médicale à distance. La plupart d’entre eux seraient plutôt intéressés par des garanties annulation ou des couvertures rapatriement en cas d’accident et/ou de maladie !

Néanmoins, les acteurs de l’assurance et leurs entités offrant des services d’assistance en cas de maladie, de panne ou d’accident expliquent avoir vu leur service de téléconsultation tourner à plein régime pendant le confinement, et espèrent pouvoir continuer sur la même lancée jusqu’à la fin de la crise. Estimée à 30-40% en 2020, la baisse du chiffre d’affaires sur l’activité voyage pourrait se poursuivre jusqu’en 2022, à en croire les experts du domaine.

Le voyage n’est pas la seule section touchée par la crise sanitaire. Les acteurs du trafic routier ont eux-aussi vu leur activité d’assistance en cas de panne auto s’enrayer. Pour réduire les répercussions de la pandémie, ces professionnels misent également sur d’autres offres de services, à l’endroit des personnes âgées notamment. Là aussi, la téléconsultation pourrait jouer un rôle décisif !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *